Zimbabwe, UNICEF

Zimbabwe

15.01.2023 - 21:22:12

Zimbabwe : deux millions d’enfants auront besoin d’une aide humanitaire en 2023 - UNICEF

NEW YORK, 13 January 2023 / PRN Africa / -- Selon l'UNICEF, le contexte humanitaire du Zimbabwe est « fragile ». Au total, 1,5 million de personnes dont 1,1 million d’enfants, auront besoin de services de santé, de lutte contre le VIH et de nutrition pour sauver leur vie.

Le Zimbabwe a enregistré une augmentation de la prévalence de l’émaciation à 7,2%, l’émaciation globale au niveau national dépassant le seuil de 5% et passant en phase d’alerte pour la première fois depuis 2006. Selon l’UNICEF, ces chiffres ont presque doublé par rapport à l’évaluation sur la vulnérabilité établie en 2021.

3,8 millions de personnes pourraient se retrouver en situation d’insécurité alimentaire

Plus largement, l’’insécurité céréalière atteint 38% cette année contre 27% en 2021. « La situation devrait se détériorer au pic de la période de soudure (janvier-mars). Jusqu’à 3,8 millions de personnes pourraient se trouver en situation d’insécurité alimentaire », a fait valoir l’UNICEF dans son dernier rapport de situation.

Dans le même temps, le revenu moyen des ménages a baissé, passant de 75 dollars par mois en 2021 à 57 dollars en 2022. « En conséquence, environ 22% des ménages ont recours à des stratégies de gestion du stress, de crise ou d’urgence, contre 17% en 2021 ».

D’une manière générale, la population est « chroniquement confrontée à des risques naturels (notamment les inondations et la sécheresse) qui sont exacerbés par le changement climatique et l’instabilité économique ». Des épidémies, notamment de rougeole et de diarrhée, touchent les régions du sud du pays et le risque de choléra reste élevé.

Un appel de fonds de plus de 47 millions de dollars

Selon l’UNICEF, la perturbation des activités de vaccination pendant la pandémie de coronavirus en 2019 a augmenté le risque d’épidémies dans ce pays d’Afrique australe.

Face à ces prévisions préoccupantes, l’agence onusienne entend intensifier son soutien aux services multisectoriels de sauvetage et aux efforts visant à contenir l’épidémie de rougeole. « Le changement social et comportemental, la responsabilité envers les populations touchées, l’égalité des sexes, l’atténuation des risques de violence sexiste et la prévention de l’exploitation et des abus sexuels seront intégrés dans toutes les interventions », a détaillé l’UNICEF.

Mais pour financer ses opération, le Fonds a besoin de plus de 47 millions de dollars pour répondre aux besoins humanitaires en 2023. Le plan de réponse humanitaire vise, entre autres, les secteurs de la santé, de la nutrition, de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène (WASH) ainsi que de la protection sociale. L’UNICEF vise à consacrer 15% du montant total de l’appel à l’égalité des sexes.

SOURCE Centre d'actualités de l'ONU

@ prnewswire.co.uk