Ihr Broker

  • DAX 0,70
  • EUR/USD 0,50
  • GOLD 0,30

Nur Spreads

Keine Kommission

Jetzt registrieren

CFDs sind komplexe Instrumente und umfassen aufgrund der Hebelfinanzierung ein hohes Risiko, schnell Geld zu verlieren.

Incidence, Covid-19

United States Europe Africa

02.09.2020 - 20:32:23

Incidence escomptée de la pandémie de Covid-19 sur l'innovation mondiale

NEW YORK, 02 September 2020 / PRN Africa / -- Selon l'Indice mondial de l'innovation 2020, la pandémie du nouveau coronavirus exerce une forte pression sur l'innovation mondiale, entravant probablement certaines activités innovantes tout en stimulant l'ingéniosité dans d'autres domaines, notamment dans le secteur de la santé. Cette année, l'indice explore ainsi le financement et relève que les investissements à long terme sont largement en recul dans le nord du continent américain, en Asie et en Europe. Les start-ups, notamment dans les pays en développement, et les entreprises aux besoins de recherche importants devraient les plus affectées par la crise.

A ce stade, l'OMPI n'avance pas de chiffres précis sur l'ampleur de la chute des investissements dans la recherche et le développement provoquée par la pandémie. « Mais il y a des signaux clairs que les sources de financement de l'innovation s'assèchent partout dans le monde », a déclaré le Directeur général de l'OMPI, M. Francis Gurry lors d'un point de presse virtuel depuis Genève.

Dans tous les cas, la crise de la Covid-19 a frappé le monde de l'innovation alors que celle-ci était florissante. En 2018, les dépenses en recherche et développement avaient bondit de 5,2% bien plus que la croissance du produit intérieur brut (PIB) mondial, après avoir fortement rebondi après la crise financière de 2008-2009.

Le pari de l'innovation dans les « plans de sauvetage »

Dans le même temps, la crise engendrée par le nouveau coronavirus a déjà favorisé l'innovation dans de nombreux secteurs traditionnels, notamment la santé, l'enseignement, le tourisme et le commerce de détail, mais aussi dans de nouveaux secteurs. « De vrais dangers menacent aujourd'hui l'ouverture et la collaboration internationales en matière d'innovation.

Face à des défis sans précédent, les pays du monde entier doivent conjuguer leurs efforts et leurs ressources pour assurer le financement continu de l'innovation », a indiqué M. Bruno Lanvin, directeur exécutif en charge des indices mondiaux à l'INSEAD.

En attendant, les pouvoirs publics de nombreux pays mettent en place des plans d'aide d'urgence pour amortir l'impact du confinement et faire face à la récession qui se profile. Mais l'Indice mondial de l'innovation 2020 précise que les nouvelles mesures doivent privilégier puis élargir l'aide à l'innovation, en particulier pour les petites et les jeunes entreprises qui rencontrent des difficultés pour bénéficier de ces plans. « La propagation rapide du coronavirus dans le monde rend nécessaire une réflexion nouvelle pour parvenir à une victoire commune face à ce défi éminemment mondial », a ajouté M. Gurry.

Selon cette Agence onusienne basée à Genève, « les plans de sauvetage » doivent être orientés vers l'avenir, notamment les instituts de recherche, les entreprises ayant des idées innovantes dans le monde post-Covid. Ce soutien sera « important » pour la branche de la santé mais il faut aussi, une fois la pandémie sous contrôle, que les investissements des gouvernements soient plus largement maintenus pour relancer la croissance économique, estime M. Gurry.

En tête du classement de l'innovation, la Suisse, la Suède et les États-Unis

Pour revenir au classement proprement dit, M. Gurry a également dévoilé le classement 2020 des pays les plus innovants qui voit la Suisse en tête du palmarès pour la 10ème année consécutive.

Mais la Suisse, la Suède, les États-Unis d'Amérique, le Royaume-Uni et les Pays-Bas sont en tête du classement en matière d'innovation. Le classement des 10 pays les plus innovants est dominé par les pays à revenu élevé.

Si la Suisse reste le leader mondial de l'innovation pour la dixième année consécutive, elle le doit à « ses résultats de qualité en matière d'innovation », avec une amélioration dans le domaine des brevets et des opérations de capital-risque. En outre, seize des 25 pays les mieux classés de l'Indice mondial de l'innovation sont des pays européens, dont sept figurent parmi les 10 premiers.

Dans la région nord-américaine, les États-Unis maintiennent leur troisième position cette année, « grâce à des résultats solides ». C'est la première économie mondiale selon les indicateurs de l'Indice ayant trait à la qualité de l'innovation, avec d'excellentes universités et des publications scientifiques de haut niveau. Washington compte le plus grand nombre de pôles scientifiques et technologiques dans le monde (25), au premier plan desquels le pôle de San José-San Francisco.

Pour ce sommet du classement, la Corée du Sud devient le second pays asiatique dans les dix meilleurs en rejoignant Singapour , qui arrive en huitième position. Les pays de cette région sont ceux qui avancent le plus rapidement

Mais si les têtes de liste ne changent guère cette dernière montre néanmoins une montée en puissance de plusieurs pays d'Asie, en particulier la Chine, l'Inde, les Philippines et le Vietnam. Ces pays ont fait d'importants progrès ces dernières années et sont maintenant tous les quatre dans le top 50 des plus innovants.

La Chine se place même désormais au 14ème rang mondial

Plus largement, les pays les mieux classés selon l'Indice mondial de l'innovation sont encore presque exclusivement des pays à revenu élevé, la Chine (14e) demeurant le seul pays à revenu intermédiaire parmi les 30 pays les plus innovants selon l'Indice, suivie de la Malaisie (33e).

Un classement qui ne tient pas compte du 13e rang de Hong Kong (Chine). Cette poussée pourrait se confirmer avec les effets du coronavirus. « Tout dépendra de la situation dans les prochains mois », a tempéré M. Gurry.

La Chine est devenue leader en innovation et elle est bien classée au regard de certains critères importants, comme les brevets, les modèles d'utilité, les marques, les dessins et modèles industriels et les exportations de produits créatifs. Elle possède 17 des principaux pôles scientifiques et technologiques dans le monde, Shenzhen-Hong Kong-Guangzhou et Beijing occupant les deuxième et quatrième positions respectivement.

Toujours sur le continent asiatique, l''Inde (48e) et les Philippines (50e) figurent pour la première fois parmi les 50 pays les plus innovants. Les Philippines n'ont jamais été aussi bien classées; en 2014, elles occupaient la 100e place. En tête des pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure, le Viet Nam se classe 42e pour la deuxième année consécutive; il était 71e en 2014.

L'Indonésie (85e) rejoint le groupe des 10 pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure les plus innovants. « Comme l'ont montré la Chine, l'Inde et le Viet Nam, la poursuite incessante de l'innovation finit par payer » a déclaré l'ancien doyen et professeur de gestion à l'Université Cornell Soumitra Dutta. « L'Indice mondial de l'innovation a été utilisé par les pouvoirs publics de ces pays et par d'autres dans le monde entier afin d'améliorer leurs résultats en matière d'innovation. »

Maurice, leader en Afrique sub-saharienne

Le pays à faible revenu le plus innovant est la Tanzanie (88e). Selon l'OMPI, Dodoma compte un système d'innovation relativement bien connecté aux niveaux interne et international et se classe parmi les 25 premiers pays du point de vue du coût des licenciements et des dépenses brutes d'équipement.

Et en Afrique sub-saharienne, Maurice (52), l'Afrique du Sud (60) et le Kenya (86) sont en tête dans cette région. Avec des institutions de qualité et un marché dynamique, Port-Louis est la 9e économie à revenu intermédiaire de la tranche supérieure la plus innovante au monde.

Le perfectionnement du marché intérieur est également l'indicateur le plus solide de l'Afrique du Sud, qui arrive première au classement pour la capitalisation boursière et neuvième pour le crédit interne au secteur privé.

Le Kenya figure parmi les « bons élèves » en matière d'innovation depuis 10 années consécutives. Il s'agit d'un record grâce à son classement dans les cinq premières positions au regard d'indicateurs tels que la facilité d'accès au crédit et les dépenses de recherche-développement financées depuis l'étranger.

Le Chili au 1er rang de l'Amérique du Sud

En Amérique du Sud et aux Caraïbes, le Chili (54) occupe la première place dans la région, suivi du Mexique (55) et du Costa Rica (56). Le Brésil, le Mexique et l'Argentine comptent des entreprises mondiales à forte intensité de recherche-développement et figurent parmi les 10 premiers pays à revenu intermédiaire en matière de qualité de l'innovation. Le Chili, l'Uruguay et le Brésil produisent des articles scientifiques et techniques de haut niveau, le Brésil faisant également preuve d'efficacité dans le domaine des brevets.

En Afrique du Nord et Asie occidentale, Israël (13), Chypre (29) et les Émirats arabes unis (34) sont les trois principales économies de cette région. Tel Aviv est le leader mondial au regard de plusieurs indicateurs clés tels que les chercheurs, les dépenses de recherche-développement et la collaboration entre universités et secteur privé dans le domaine de la recherche. Grâce à ces investissements, Israël reste un acteur principal de l'innovation, en particulier dans les exportations de services informatiques.

SOURCE Centre d'actualités de l'ONU

@ prnewswire.co.uk