Kenya

Kenya

15.01.2023 - 21:22:12

Au Kenya, une moto-ambulance sauve des vies

NEW YORK, 13 January 2023 / PRN Africa / -- « Je ne peux pas imaginer qu’elles accouchent sans l’aide d’un professionnel de la santé qualifié », confie Mark Epeyon, bénévole en santé communautaire à l’hôpital Katilu, dans le comté de Turkana, au Kenya.

Depuis novembre, la moto-ambulance sauve des vies qui auraient été perdues sans un transport rapide vers l’établissement de santé le plus proche.

Des patientes trop isolées

Même avant la crise climatique actuelle, le nombre d’accouchements réalisés en présence de personnel qualifié était faible au Kenya. Aujourd’hui, le taux de mortalité maternelle s’élève toujours, malgré certains progrès, à 342 décès pour 100.000 naissances vivantes – pour près de 90% dus à une qualité inadéquate des soins.

Mathew Bundotich, surintendant médical à l’hôpital de Katilu, explique que les familles sont maintenant obligées de s’éloigner de plus en plus des établissements de santé pour trouver de l’eau, de la nourriture et des pâturages pour leur bétail.

Alors que les sage-femmes assistaient au moins 60 naissances par mois, il confirme que la sécheresse a entraîné une diminution des visites prénatales.

« Nous sommes fiers de n’avoir pas eu un seul décès d’une mère dans notre établissement au cours de l’année passée », déclare M. Bundotich. « Mais maintenant, nous devons aller à la rencontre des femmes là où elles se trouvent ».

Un motard pour la cause

Mark Epeyon, qui a travaillé pendant plus de 11 ans dans ces communautés, est capable, grâce à sa science des routes locales et du hors-piste, d’atteindre rapidement des mères nécessitant une aide urgente, même dans les zones les plus inaccessibles.

« Je suis devenu bénévole en santé communautaire parce que j’ai vu l’impact que le manque d’informations sanitaires appropriées et d’accès aux services avait sur mon peuple », raconte-t-il à l’UNFPA.

« Quand ma femme est tombée enceinte la première fois, elle a accouché à la maison. Notre enfant a développé des complications de santé qui l’ont affecté à l’âge adulte ».

Faire passer le mot

Pour contacter davantage de femmes et de filles dans les communautés touchées par la sécheresse, M. Epeyon a recouru au porte à porte, afin de faire connaitre sa moto-ambulance et d’encourager les femmes enceintes à l’appeler en cas de besoin, de jour comme de nuit.

Au cours de son premier mois d’activité, sa moto tout terrain, flanquée d’un side-car contenant une civière, a transporté en toute sécurité cinq femmes souffrant d’une urgence obstétrique vers l’hôpital, sauvant probablement leur vie et celle de leur nouveau-né.

Donner la vie dans la dignité

La moto, qui peut transporter confortablement et en toute sécurité un patient, un agent médical de proximité et du matériel d’urgence pour le traitement sur place, a considérablement réduit le temps nécessaire pour fournir une aide essentielle aux personnes vivant dans des zones reculées.

« Dans le passé, des femmes ont accouché sur le bord de la route alors qu’elles se rendaient à l’hôpital parce qu’elles vivaient trop loin d’un établissement de santé », explique M. Epeyon.

« Avec la moto-ambulance, même si une femme accouche pendant le trajet, elle a la possibilité de le faire dignement, sur une civière confortable et avec l’aide d’un agent de santé et de moi-même ».

En raison de la sécheresse actuelle, plus de 4,3 millions de Kenyans ont besoin d’aide humanitaire, dont 134.000 femmes enceintes ou allaitantes. Dans le cadre de son plan de réponse à la crise de la sécheresse dans la Corne de l’Afrique 2022-2023, l’UNFPA lance un appel de 113,7 millions de dollars pour protéger la santé et les droits sexuels et reproductifs de millions de femmes et de filles dans la région.

SOURCE Centre d'actualités de l'ONU

@ prnewswire.co.uk