Aide

Europe Africa

19.01.2023 - 23:48:05

Aide humanitaire: l'UE augmente son financement, le faisant passer à 1,7 milliard d'EUR pour 2023

BRUXELLES, 18 January 2023 / PRN Africa / -- Alors que les besoins humanitaires ne cessent de grandir dans le monde, l'UE tient son engagement de venir en aide aux personnes dans le besoin en adoptant son budget humanitaire annuel initial pour 2023, qui s'élève à 1,7 milliard d'EUR.

Les crises humanitaires provoquées par l'homme, résultant de guerres souvent accompagnées de violations généralisées du droit international humanitaire, de conflits ou de flambées de violence, sont la principale source des besoins humanitaires dans le monde. Les interventions humanitaires de l'UE aident des millions de personnes vulnérables, notamment des personnes déplacées de force ou des populations piégées dans des zones de conflit, ainsi que les communautés d'accueil. Les besoins résultant de ces crises sont souvent encore exacerbés par des situations dramatiques provoquées par des catastrophes naturelles, telles que des sécheresses ou des inondations, alimentées par le changement climatique.

L'aide humanitaire de l'UE en 2023 sera répartie comme suit:

Une enveloppe de 207,8 millions d'EUR sera allouée aux pays de l'Europe du Sud-Est et du voisinage européen, essentiellement pour faire face aux conséquences de la guerre d'agression menée par la Russie contre l'Ukraine, et pour financer des projets destinés à couvrir les besoins actuels dans les Balkans occidentaux et dans le Caucase, ainsi que pour faire face aux effets de la crise syrienne en Turquie.

181,5 millions d'EUR soutiendront les personnes victimes de conflits, d'insécurité, de déplacements forcés et de chocs climatiques au Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie et Niger), en République centrafricaine et dans le bassin du lac Tchad (Tchad, Cameroun et Nigeria), à l'origine de déplacements massifs de populations, de perturbations des moyens de subsistance et d'un accès insuffisant aux services de base.

330,7 millions d'EUR iront à des programmes en Afrique de l'Est et australe destinés à répondre aux besoins des populations touchées par le conflit de longue durée en République démocratique du Congo et de celles déplacées du fait du changement climatique et des conflits armés au Soudan, au Soudan du Sud, en Ouganda et dans la Corne de l'Afrique (Djibouti, Éthiopie et Kenya).

382,2 millions d'EUR d'aide humanitaire de l'UE seront alloués au Moyen-Orient et à l'Afrique du Nord afin de faire face à la crise régionale qui sévit au Yémen, ainsi qu'en Syrie et dans les pays voisins, et à la situation critique des réfugiés sahraouis.

237 millions d'EUR d'aide humanitaire seront affectés aux populations les plus vulnérables d'Asie et d'Amérique latine. En Asie, les fonds seront destinés à faire face à la crise afghane et à celle des Rohingya (Bangladesh et Myanmar/Birmanie), ainsi qu'aux conséquences du changement climatique dans la région. En Amérique latine et dans les Caraïbes, l'UE continuera d'apporter son soutien face à la crise au Venezuela, aux conséquences humanitaires des conflits armés en Colombie et à la violence généralisée qui sévit en Haïti, en Amérique centrale et au Mexique.

141,5 millions d'EUR seront utilisés pour répondre à des situations d'urgence soudaines en 2023.

122 millions d'EUR sont réservés aux crises humanitaires imprévues pouvant survenir tout au long de l'année.

108,2 millions d'EUR seront alloués à des activités horizontales, des projets innovants et des initiatives stratégiques.

Étant donné que le changement climatique accroît la vulnérabilité des populations face aux crises humanitaires, les financements aideront aussi les populations des pays sujets aux catastrophes à mieux se préparer à faire face à divers risques naturels comme les inondations, les incendies de forêt, les tremblements de terre et les cyclones.

Contexte

Depuis 1992, l'Union européenne fournit une aide humanitaire dans plus de 110 pays, dont bénéficient des millions de personnes dans le monde chaque année. L'aide de l'UE est fournie par l'intermédiaire d'organisations humanitaires partenaires, dont des organisations humanitaires européennes non gouvernementales, des organisations internationales (y compris des agences des Nations unies) et des agences spécialisées dans les États membres.

L'UE suit de près l'utilisation qui est faite de ses fonds grâce à son réseau mondial d'experts humanitaires, et elle a mis en place des règles strictes pour s'assurer que les fonds alloués sont utilisés à bon escient.

En 2021, la Commission européenne a publié une communication proposant de renforcer l'impact humanitaire mondial de l'Union européenne pour faire face à la forte augmentation des besoins humanitaires, amplifiés par la pandémie de COVID-19. La communication propose une série d'actions clés visant à accélérer la fourniture d'aide humanitaire en élargissant la base des ressources, en favorisant la mise en place d'un environnement plus propice pour les partenaires humanitaires et en s'attaquant aux causes profondes des crises dans le cadre de l'approche de l'«équipe Europe». Elle met un accent renouvelé sur le droit international humanitaire (DIH) et a également pour objectif de lutter contre les conséquences humanitaires dramatiques du changement climatique.

Citation(s)

Les besoins humanitaires montent en flèche. La guerre d'agression menée par la Russie contre l'Ukraine a considérablement aggravé une situation déjà délicate. Actuellement, le nombre de personnes ayant besoin d’une aide vitale dans le monde est supérieur à la population des États-Unis. Les principaux facteurs de cette situation demeurent les conflits, mais aussi, de plus en plus souvent, les graves répercussions du changement climatique. Dans leur grande majorité, les situations de crise sont le fruit de l’action, ou plutôt de l’inaction, humaine, lorsque les parties au conflit et la communauté internationale dans son ensemble ne parviennent pas à résoudre un nombre toujours plus grand de conflits de longue durée ni à faire en sorte de prévenir la survenue de nouveaux conflits. Les fonds débloqués par la Commission européenne pour 2023 continueront de permettre la mise à disposition d’une aide humanitaire pour les plus vulnérables, quels qu'ils soient et où qu'ils se trouvent. Cette responsabilité devrait toutefois être partagée par l’ensemble de la communauté internationale. Pour l’heure, les 10 principaux donateurs pourvoient à eux seuls plus de 80 % de l’ensemble des financements humanitaires. Il est évident qu’un partage plus équitable de cette responsabilité mondiale est nécessaire. Plusieurs pays sont potentiellement en mesure d’intensifier leur participation, de même, et de plus en plus, que des acteurs du secteur privé.

Janez Lenar?i?, commissaire à la gestion des crises - 18/01/2023

Copyright Union européenne, 1995-2023

SOURCE Commission europénne

@ prnewswire.co.uk