Ihr Broker

  • DAX 0,70
  • EUR/USD 0,50
  • GOLD 0,30

Nur Spreads

Keine Kommission

Jetzt registrieren

CFDs sind komplexe Instrumente und umfassen aufgrund der Hebelfinanzierung ein hohes Risiko, schnell Geld zu verlieren.

Coronavirus, OMS

Europe Africa

10.11.2020 - 21:49:00

Coronavirus : le monde a dépassé la barre des plus de 50 millions de cas détectés

NEW YORK, 10 November 2020 / PRN Africa / -- Au total 50.266.033 cas, dont 1.254.567 décès, ont été recensés dans le monde depuis le début de la pandémie en Chine en décembre. Comme pour illustrer cette tendance à la hausse, le tableau de bord de l'OMS relatif à la Covid-19 fait état de plus 677.000 contaminations et de 8 311 décès comptabilisés dans le monde pour la seule journée du dimanche.

Lors de la semaine du 2 novembre, les cas ont augmenté de 4%, soit plus de 138.000 contaminations par rapport au décompte hebdomadaire précédent.

Au total pour cette seule semaine, l'Agence onusienne fait état de 3,55 millions de cas. Dans le même temps, il y a eu 52.718 décès, soit plus de 16% (7433) par rapport à la semaine écoulée.

Avec 13,4 millions de cas confirmés (pour plus de 314.101décès), l'Europe est redevenue, ces dernières semaines, l'épicentre de la pandémie. La semaine dernière, sur les 3,55 millions de nouveaux cas enregistrés dans le monde, plus de la moitié (1,97 millions) l'a été dans les 52 pays de la région européenne de l'OMS.

L'Europe et l'Amérique sont les régions les plus touchées

Mais en nombre brut, le continent américain reste le plus touché avec plus de 21,7 millions de cas et 659.080 morts.

« De nombreux pays et villes ont réussi à prévenir ou à contrôler la transmission grâce à une approche globale fondée sur des données probantes », avait dit hier lundi le Directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, dans son discours d'ouverture de l'assemblée mondiale de la santé qui se tient virtuellement cette semaine.

Nous ne pouvons pas négocier avec le Covid-19, ni fermer les yeux et espérer qu'il disparaisse - Dr Tedros, Directeur général de l'OMS

« Néanmoins, plusieurs pays, notamment en Europe et en Amérique, ont réintroduit des restrictions pour faire face à la nouvelle vague d'infections à laquelle ils sont confrontés et éviter que leurs systèmes de santé ne soient débordés », avait-il ajouté.

Derrière l'Europe et les Amériques, les régions les plus touchées en nombre total de cas détectés sont l'Asie du Sud-est (9,6 millions, 149.955) et le Moyen-Orient (3,33 millions de cas, 85.063 décès). Suivent l'Afrique (1,3 million, 30.666) et la région de l'OMS pour le Pacifique occidental (768.000 cas, 16.009 morts).

C'est dans ce contexte que le Dr Tedros a appelé lundi la communauté internationale à retrouver « le sens du bien commun » face à la pandémie de Covid-19.

« Nous ne pouvons pas négocier avec le Covid-19, ni fermer les yeux et espérer qu'il disparaisse », avait affirmé le chef de l'OMS à l'endroit des 194 pays membres de l'organisation.

Vaccin anti-Covid de Pfizer : le Dr Tedros salue des « nouvelles encourageantes »

Cette barre des 50 millions a été franchie au moment où il y a une lueur d'espoir dans la course aux vaccins anti Covid-19. Celui développé par l'américain Pfizer et l'allemand Biontech est « efficace à 90% », ont affirmé ce hier lundi 9 novembre ces deux laboratoires, après la première analyse intermédiaire de leur essai de phase 3, la dernière avant une demande d'homologation.

Le chef de l'OMS a d'ailleurs jugé « encourageante » cette annonce. « Nous saluons les nouvelles encourageantes en matière de vaccin provenant de @pfizer & @BioNTech_Group et saluons tous les scientifiques et partenaires dans le monde qui développent de nouveaux outils sûrs et efficaces pour vaincre le Covid-19 », a tweeté hier soir le Dr Tedros.

« Le monde connaît une innovation et une collaboration scientifique sans précédent pour mettre fin à la pandémie! », a-t-il ajouté.

De son côté, Soumya Swaminathan, scientifique en chef de l'OMS, a souligné dans un tweet que cette nouvelle sur « un vaccin, qui a fait le tour du monde - celui de Pfizer et de Biontech - est le début de la fin de la pandémie ».

COVAX vise à répartir équitablement 2 milliards de doses de vaccins sûrs

« Cette nouvelle devrait encourager tous ceux qui développent des vaccins Covid-19 à poursuivre les essais cliniques. Et le monde a besoin de plusieurs vaccins sûrs, efficaces et abordables pour mettre fin à cette pandémie », a-t-elle ajouté, relevant le rôle clé joué par l'OMS en termes notamment d'« harmonisation des politiques et des réglementations ».

Cette nouvelle devrait encourager tous ceux qui développent des vaccins Covid-19 à poursuivre les essais cliniques - Soumya Swaminathan, scientifique en chef de l'OMS

La Facilité COVAX fait partie de COVAX, le « pilier vaccins » du dispositif visant à accélérer l'accès aux outils de lutte contre le coronavirus (Accélérateur ACT), codirigé par la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies, l'Alliance du Vaccin Gavi et l'OMS.

Avec ce mécanisme, l'agence sanitaire de l'ONU et ses partenaires visent à acheter, répartir équitablement et distribuer 2 milliards de doses de vaccins sûrs contre la covid-19 d'ici la fin 2021.

Quatre-vingt-douze (92) économies à revenu élevé ont déjà adhéré à la Facilité – ces gouvernements financeront eux-mêmes leurs vaccins. S'y ajoutent 92 économies à revenu faible et intermédiaire dont la participation sera financée par la garantie de marché COVAX de Gavi.

SOURCE Centre d'actualités de l'ONU

@ prnewswire.co.uk